News:

Le collectionneur Werner Merzbacher débouté

1970
1945
20 Minutes 25 June 2013

Werner Merzbacher, dont la collection de tableaux avait été montrée partiellement au Musée Gianadda l'an dernier, pourrait être contraint de restituer une oeuvre du peintre russe Kasimir Malévitsch.

Un ressortissant russe affirme que le tableau «Samovar» peint en 1914, proche du style cubiste français, appartenait à son père. L'oeuvre avait été volée en 1978 dans l'appartement où habitaient ses parents, à Saint-Petersbourg.

Le collectionneur zurichois Werner Merzbacher l'avait achetée en 1989 à Genève pour un prix d'un million de dollars. Il a toujours affirmé avoir été de bonne foi en acquérant cette oeuvre de Malévitsch, considéré comme l'un des plus grands peintres de l'avant-gardisme russe.

Débouté par les instances zurichoises, qui avaient rejeté sa demande de restitution du tableau, le ressortissant russe a obtenu gain de cause devant le TF. Contrairement au Tribunal cantonal zurichois, le TF juge que Werner Merzbacher ne peut pas se prévaloir de sa bonne foi.

«Rumeurs» fondées

Avant qu'il n'achète le tableau, une experte renommée lui avait parlé de «rumeurs» selon lesquelles une oeuvre volée de Malévitsch était sur le marché. Le collectionneur zurichois aurait dû prendre la peine d'examiner le bien-fondé de telles rumeurs avant de se porter acquéreur, considère le TF.

Faute d'avoir pris cette précaution, le collectionneur ne peut se prévaloir de sa bonne foi et pourrait être contraint de restituer le fameux tableau. Le dossier retourne cependant devant la justice zurichoise, qui devra notamment examiner les éventuelles objections que Werner Merzbacher pourrait encore souleve.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/30388007
© website copyright Central Registry 2019